LE CAMBODGE ET SES MINORITES ETHNIQUES

 

 

 

Le Cambodge aussi surnommé le « pays du sourire est longtemps resté fermé au tourisme. Il accueille maintenant depuis plusieurs années des visiteurs du monde entier pour découvrir le fameux site d’Angkor. La découverte des merveilles archéologiques du Cambodge peut aussi se combiner à une rencontre avec les minorités ethniques qui vivent dans les provinces hors des sentiers battus et qui constituent une richesse et une diversité culturelle menacée. Considéré comme l’un des pays le plus homogènes d’Asie du sud-est, le Cambodge  comprend une vingtaine de minorités ethniques indigènes. Les Khmers constituent le groupe le plus important suivit par des minorités ethniques non autochtones (migrants ou descendants) comme les Vietnamiens, les Chams, les Chinois puis une vingtaine de minorités ethniques indigènes tels que les Mnong, Kuy, S’aoch, Tampuan, Jaraï, Moï, Kreung, Brao, Kachok, Kravet, Phnong, Môn, Stieng, Bunong, Kouy, Mil, Khonh, Kraol, Steang, and Thamoun etc. qui vivent essentiellement sur les hauts plateaux du nord-est, dans les provinces du Mondolkiri, du Ratanakiri, de Stung Treng et de Kratie.

 

 

 

 

 

Les conditions de vie de ces communautés sont assez précaires, car les méthodes agricoles employées sont rudimentaires, l’isolement géographique entrave leur développement économique et l’exclusion sociale les empêchent de se développer. Une majorité de ces minorités se trouvent aujourd’hui menacé de disparaitre suite aux politiques d’intégration menées, à la déforestation et à un contexte de globalisation accéléré. Aller à la rencontre des minorités ethniques du Cambodge, c’est sortir des sentiers battus et s’offrir un périple coloré à travers des paysages fabuleux, des villages authentiques et des rencontres inédites mais c’est aussi découvrir des cultures qui demain ne seront plus.

 

 

 

 

 

Où trouver les minorités ethniques du Cambodge

Les Cham vivent parmi les khmers dans les plaines centrales mais contrairement au khmers qui eux sont bouddhistes Theravada, la majorité des Cham est islamique. Les Lao du Mékong sont eux à la frontière Nord est, certains Hmong résident le long de la frontière laotienne et certains peuples birmans ont immigré dans la capitale Phnom Penh.

 

 

 

 

Les Mnong du Mondolkiri

Le Mondolkiri est une des provinces les plus sauvages du Cambodge. Elle est notamment connue pour ses collines boisées toutes en rondeurs, ses cascades, sa nature en partie préservée et ses éléphants élevés avec fierté. Essentiellement habitée par des ethnies minoritaires, cette région vallonnée préservée du tourisme de masse est majoritairement peuplée par la minorité ethnique des Phnongs.

 

 

 

 

Les minorités ethniques du Ratanakiri

La région du Ratanakiri  sur les hauts plateaux du Nord Est se révèle être une destination de rêve offrant plus de choix pour les aventuriers et les amateurs d’ethnologie car elle bénéficie du fleuve Tonlà Sésan sur lequel on peut voyager en bateaux. C’est la patrie de minorités ethniques proto-indochinoises : Brau, Kavet, Kroeung, Kaco, Kachak, Jaraï et Brau, habitants originels de ces hautes terres. Les villages de Kachaun & village_voeung_sai, qui sont habités par des communautés chinoise ou laotienne, sont renommé pour leurs  totems funéraires. Les villages Kroengs sont connus eux pour leur architecture particulière. Ne ratez pas leurs mines de pierres précieuses et le lac volcanique de Yeak Lom qui vaut lui aussi le détour.

 

Kratie

Cette jolie ville paisible au bord du Mékong possède quelques très jolis édifices coloniaux et ses cafés installés le long du fleuve sont des escales parfaites pour admirer le coucher du soleil et les fameux dauphins de Kratie ! Une minorité vietnamienne suivit de sept groupes autochtones y vivent en majorité: les Bunong, Kouy, Mil, Khonh, Kraol, Steang, and Thamoun. Approximativement 10% de la population de Kratié est indigéne. A découvrir également sur place: Les rapides de Kampi, le Centre de conservation des tortues et l’Ile de Koh Trong.

 

 

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.