Lorsque «Bui Vien» une rue qui ne dort jamais devient sombre

 

Pour ceux qui connaissent Saïgon et le Vietnam, la réputation de Bùi Viện la précède. Dans une rue bordée de plaisirs touristiques sans fin et de divertissements 24h/24, où une mer de vendeurs, d’artistes et de clubs grouillants de nightclubbers est un incontournable, même une seule nuit de calme serait un spectacle à part entière.

 

 

 

 

 

 

Dans ‘Lockdown Bui Vien,’ le réalisateur Louis Corallo examine la rue et les gens du quartier qui attendaient le flux incessant de touristes et de réjouissances nocturnes durant une période de silence sans précédent. Lorsque le COVID-19 a pris racine, Bùi Viện, comme la plupart des autres destinations touristiques très fréquentées à Saigon, en effet s’est retrouvé totalement immobilisée.

 

 

 

 

 

 

Le film tourné par Corallo se concentre sur les scènes de rue lors de la campagne de distanciation sociale sur Ho Chi Minh City et sur les conséquences sociales et économiques qui en ont découlé. «Lockdown Bui Vien» présente les points de vue des commerçants, et des habitants du quartier qui se sont retrouvés pris au milieu du gel.

«Je me souviens, vers le début de la pandémie, j’étais en voiture et en voyant Bùi Viện dans un état de calme obsédant, j’ai dû m’arrêter et jeter un second coup d’œil. Ce contraste m’a marqué et je savais que c’était un moment unique où je pouvais capturer quelque chose qui montrait vraiment cette période brève mais historique », précise Corallo. Le film offre également une vue sur le terrain de la réponse unifiée du Vietnam et son combat contre le COVID-19, une histoire à succès qui s’étend jusqu’au dernier stand de rue”.

 

 

Comme le note Corallo, «C’était, et c’est toujours, une période économique difficile pour beaucoup de gens. Mais tous ceux que j’ai rencontré et avec qui j’ai parlé pendant le tournage ont pris les choses très au sérieux et se sont vraiment unis au projet. Chacun a fait sa part même lorsque les choses étaient  incertaines.”

Les différences marquées entre le pré et le post-verrouillage sont présentées par ceux qui connaissent le mieux cette fameuse rue. Une ville d’environ 9 millions d’habitants y est décrite comme se sentant «une petite province», avec un énorme bassin d’emplois mis en stand by. Un autre résident, cependant, souligne avec un air de consolation qu’un groupe d’enfants joue un match de football dans la rue autrefois bondée: «la ville était très animée… mais maintenant c’est calme et les enfants ont au moins un peu d’espace pour jouer.»

 

Pour Corallo, faire la chronique de l’arrêt de Bùi Viện est un moyen non seulement d’attirer l’attention sur la façon dont le Vietnam a pu contenir la pandémie, mais de montrer, l’attitude unique des personnes qui font aujourd’hui face aux conséquences à un niveau personnel et, d’une certaine manière, de conserver ainsi un témoignage historique.

 

 

 

 

 

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.