VERS UNE INTERDICTION DE CONSOMMATION DE VIANDE DE CHIEN AU VIETNAM

 

Au Vietnam, bien que les autorités d’Hanoi aient annoncé un plan d’interdiction de consommer de la viande de chien en 2021, il existe encore des marchés dans les zones rurales et les villes qui incluent des étals vendant des animaux domestiques pour se nourrir.

 

 

 

 

 

 

Il y a quelques mois, le Food Safety Management Board de HCMC a exhorté les gens à arrêter de manger de la viande de chien, citant qu’elle pourrait contenir des parasites, en particulier des œufs et des larves qui ne se transforment pas dans les intestins mais qui peuvent pénétrer le foie, les poumons et d’autres organes, et même le cerveau et les yeux ;  maladie connue médicalement comme Toxocarose potentiellement dangereuse pour l’homme. Au-delà des problèmes de santé, le comité a également exhorté les habitants à «voir l’intérêt de traiter les animaux avec humanité».

Internet a également contribué au tollé grandissant du public contre le vol de chiens ces dernières années, amenant une prise de conscience sur le fait que les chiens cuisinés dans les restaurants étaient des animaux volés. Pourtant, aujourd’hui le marché vietnamien consomme approximativement 5 millions de chiens par an, ce qui est presque égal au nombre de chiens vivant comme animaux de compagnie dans les ménages du pays.

 

 

 

 

 

 

L’année dernière, selon Human Society International, environ 20 000 chiens ont été volés dans les villes du sud du Vietnam et transportés dans le nord pour être vendus chaque mois, une pratique qui encourage la propagation de la rage chez les chiens captifs. Le commerce de viande de chien au Vietnam est connu pour être particulièrement cruel, selon le groupe de protection des animaux Animals Asia, car les chiens sont généralement volés dans les rues ou à leurs propriétaires et retenus par des cordes avant d’être matraqués à mort. Les chiens voyagent généralement coincés dans des cages empilées sur des camions, beaucoup meurent pendant le voyage et ceux qui survivent font face à une mort horrible.

 

 

 

 

 

 

Peu à peu au Vietnam, l’évolution des attitudes et des perceptions de la classe moyenne vietnamienne a conduit les gens à consommer moins de viande de chien au cours de ces dernières années. Voir les chiens comme une partie de la famille et nouer des relations avec eux est devenu une chose plus courante de nos jours, mais n’oublions pas qu’il n’y a pas si longtemps, c’était un luxe d’avoir un animal de compagnie au Vietnam. Les sociologues et autres experts affirment que plusieurs facteurs ont entraîné une baisse de la consommation de viande de chien. L’un d’eux est l’augmentation du nombre de propriétaires d’animaux domestiques qui a suivi l’augmentation des revenus et du niveau de vie. L’affection accrue pour les animaux, les chiens en particulier, a conduit à une réduction du nombre de personnes qui ne considéraient les chiens que comme nourriture. D’autres rapports ont noté que le taux de divorce dans le pays avait également grimpé en flèche au cours de ces 10 dernières années, en particulier dans les zones urbaines. Ces tendances modernes ont incité les gens à rechercher la compagnie d’animaux en général et des chiens en particulier.

En attendant, dans l’attente d’un plan d’interdiction de la viande de chien en 2021, les ONG et la population vietnamienne continuent de lutter contre la cruauté envers les animaux domestiques dans le pays …

 

 

 

 

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.