LES TEMPLES DU SEXE EN INDE

 

 

 

Aujourd’hui et depuis de nombreuses années, le gouvernement indien promeut des lois conservatrices sur l’homosexualité ou la pornographie. Mais l’Inde n’a pas toujours été comme cela. Le pays était beaucoup plus libéral sur le comportement sexuel avant le 13ème siècle. À cette époque, l’éducation et la pratique sexuelles étaient impératives pour atteindre un état de spiritualité supérieur. Le Kamasutra, le premier traité de sexe au monde, a été écrit en Inde entre le 4ème siècle avant JC et le 2ème siècle. Des scènes de nudité et de sexe sont quasi présentes dans toutes les peintures et les sculptures comme dans le Temple du Soleil à Konark, ou dans la grotte monastique bouddhiste du Maharashtra d’Ajanta et d’Ellora.

 

 

 

 

Les temples au graphisme érotique les mieux préservé se trouvent à Khajuraho, dans le Madhya Pradesh et font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO en Inde. L’ isolement géographique les a protégé des hommes. À l’intérieur, des images de dieux et de déesses, de guerriers, de musiciens, d’animaux et d’oiseaux sont sculptées. D’autres scènes montrent des orgies et parfois même un peu de bestialité. Pour certains historiens, les rois Chandela suivaient les principes tantriques et promouvaient leur foi dans les temples qu’ils créaient. D’autres pensent que les temples étaient des lieux d’apprentissage, ou l’on apprenait entre autre à faire l’amour car dans la tradition hindouiste, le sexe est considéré comme une partie essentielle de la vie.

 

 

 

India/Aurangabad/Ajanta Caves

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.