LE SECRET DERRIÈRE LE CAFÉ BON MARCHÉ SAIGONAIS

 

 

Le café au Vietnam, qui est deuxième exportateur mondial, est une institution mais la concurrence est rude. Lorsque l’on vit au Vietnam, on aime déguster cette boisson noire avec ou sans lait, bon marché, au coin d’une rue ou dans un café. La boisson ressemble au café, a le goût du café, mais en réalité souvent ne contient pas une seule goutte de café faite de grains de café. On vous le propose Robusta, Moka, en Café Da et divers Café soda, et même sous la méthode locale importée des colons français utilisant un filtre métallique appelé « Phin » ; Le problème est que le consommateur n’est pas conscient qu’il est souvent victime d’une escroquerie. La marge bénéficiaire réalisée lorsqu’on utilise du faux café est si importante, que certains vendeurs n’hésitent pas une seconde à l’utiliser même si le produit est rempli de produits chimiques toxiques. Le café peut provenir de préparation toutes faites en sachet, venant de Chine, il contient alors très souvent des métaux lourds et du mercure qui provoque cancers du foie et de l’estomac (l’un des majeur problèmes de santé au Vietnam). Le buveur de café averti, peut le reconnaître car il dégage une odeur âcre, un goût plus amer qui ne laisse pas de douceur à la fin.

 

 

 

 

Lorsque le café est présenté, pour plus d’authenticité, passant à travers un filtre métallique, il est en réalité souvent (mais pas dans tous les cas) coupé avec du maïs et du soja brûlé, des produits chimiques pour le goût comme le mercure, du chloramphénicol qui est en antibiotique ou du Laurylsulfate de sodium qui est aussi à la base un détergent. Indépendamment de cela, la technique est lente et lorsque l’on utilise uniquement du vrai café elle est chère.

Le faux café a suscité beaucoup d’attention de la part des médias ces dernières années et même si la police de l’environnement saisit régulièrement des expéditions de faux café, si des réglementations plus importantes en matière de sécurité alimentaires sont mises en place et s’il y a une demande croissante pour des produits de qualité de la part des consommateurs, le problème persiste.

 

 

#2 LA MACHINE CONTRE LE FAUX CAFE | La Clavette

 

De nouvelles initiatives essaient de voir le jour comme JAVI COFFEE ou Bá Hải, un ingénieur et professeur vietnamien, a fabriqué une machine à café prénommée JAVI, inspirée des méthodes de fabrication de café italienne, japonaise et vietnamienne, qui crée un café produit localement utilisant deux fois moins de grains de café. Il supervise aussi toute la chaîne de production, de la fabrication des machines et celle des grains de café, à la torréfaction des grains dans les coffee shops JAVI, s’assurant ainsi qu’aucun produit chimique n’est ajouté. Aucun avantage dès lors à vendre du faux café !

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.