COMMENT LUTTER CONTRE LES PENURIES D’EAU ET D’ENERGIE AVEC UN PARAPLUIE

 

 

 

Bombay est l’une des plus grandes villes au monde et la moitié de sa population vit dans des bidonvilles avec un accès intermittent à l’eau et à l’électricité. Les Indiens peuvent dépenser 30% de leur revenu pour acheter de l’eau, que les mafias revendent 10 fois plus chère. Alors Samit Choksi et Priya Vakil, deux entrepreneurs vivant à Mumbai, ont décidés après quelques années passées au Royaume Uni et Etats unis pour leurs études de concrétiser une invention propre et intelligente permettant d’optimiser deux atouts climatiques naturels de leur pays : les moussons et l’ensoleillement et deux ressources indispensables et renouvelables : l’énergie solaire et la collecte des eaux pluviales. Ils ont donc lancé leur start-up ThinkPhi, qui propose un produit durable capable de collecter et de purifier de l’eau, tout en produisant de l’électricité. Le moyen de construire quelque chose d’utile en se servant d’idées simples et d’un labo naturel.

 

 

 

 

Aujourd’hui baptisé « 1080W », le premier modèle a d’abord été nommé: « Ulta Chaata » (« parapluie inversé » en indien). Concrètement, il ressemble à un grand parasol retourné  par le vent. Tandis que Priya avec ses connaissances expertes en design durable et en architecture a mis en place le meilleur design de canopée à utiliser, Samit en revanche, un développeur de logiciels a utilisé la technologie au maximum pour trouver l’idée d’un parapluie inversé. Le 1080W mesure 4 mètres de haut, avec une envergure conique de 4 mètres sur 4 qui permet de collecter les eaux de pluie qui sont ensuite orientées vers le mât de la structure. Les eaux sont alors filtrées par un système de filtration breveté qui réduire les TSS et les  matières organiques dans l’eau selon les normes de l’OMS. Le 1080W a été conçu avec des propriétés autonettoyantes de sorte que pendant les averses le filtre élimine l’excès de saleté et peut éviter les pluies acides. Chaque année, 48 000 litres d’eaux pourront ainsi être collectés et filtrés. Un service auquel s’ajoute la fourniture d’énergie. La surface du 1080W est en effet couverte de panneaux solaires permettant de produire jusqu’à 1,5 kilowattheure (kWh), soit l’énergie nécessaire à l’éclairage d’une pièce ou à la recharge partielle d’une voiture électrique. En outre, on peut suivre les données de production via une application dédiée, tout en étant alerté en cas de problème. Ensuite, le 1080W fournit grâce à sa membrane spéciale une couverture continue entre les auvents, très pratiques sur les passerelles. Avec sa structure légère mais résistante au vent, le 1080W peut être installé en quelques heures dans votre espace privé ou professionnel et nécessite une préparation minimale. Fin janvier 2018, plus de 200 modèles 1080W étaient déjà déployés dans le pays, permettant de récupérer quelque 50 millions de litres d’eau par an et de générer 337 500 kWh d’énergie.

 

 

 

 

Mais l’ambition du couple va plus loin. Ils ont ainsi mis au point une version plus grande de leur invention, le 1080XL, pour des applications de plus grande envergure dans les gares, les métros ou les péages afin de maximiser la couverture solaire et faire en sorte que les villes puissent diminuer leur empreinte écologique tout en embellissant leurs espaces à l’aide de structures élégantes. Avec une « voilure » de 20 m2, ce modèle permettrait de collecter jusqu’à 1,2 million de litres d’eau par an et de générer jusqu’à 40 kWh d’électricité.

 

Pics ThinkPhi

 

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.