LES TUK-TUKS EN ASIE DU SUD-EST

 

Southeast Asia Globe

 

M. Thai est un vrai gentleman, ce qui n’est pas toujours le cas des conducteurs de tuk-tuk. Il est le bouillonnant anglophone de l’équipe de chauffeurs de tuk-tuk et de motodop attendant patiemment à l’extérieur de la Californie 2 sur le quai Sisowath à Phnom Penh.

«Je sais que vous êtes pauvre, M. Clive. Payez-moi ce que vous pouvez », a été son mantra de fin de voyage depuis mon premier jour avec lui en 2003 jusqu’à aujourd’hui [2007], quand j’ai dû abandonner le navire après que l’arbre d’hélice de son tuk-tuk soit tombé en rade.

Ce qui est dommage, car le nouvel engin de M. T est l’une des machines les plus vénérables que l’on puisse souhaiter avoir le plaisir de monter. Il dit qu’il a été construit en 1999, bien qu’il ait l’air plus vieux que cela. Vu son âge, c’est incontestablement la Rolls-Royce des tuk-tuks, une conduite douce comme de la soie au cours de laquelle les changements de vitesse sont rarement ressentis et où tout ce qui est resté coincé entre vos dents après un bon déjeuné reste en place, même si la surface de la route est rugueuse.

 

 

 

Une course en tuk-tuk à travers le brouillard devant la porte de l’Inde à New Delhi en 2007. L’utilisation généralisée des véhicules à New Delhi a contribué à populariser l’humble tuk-tuk dans le monde entier. Photo: Manan Vatsyana

 

 

M. T s’est rendu à la frontière cambodgienne avec la Thaïlande pour acheter sa belle machine à moteur Suzuki à trois cylindres de 660 cm3, qui dispose de cinq vitesses avant et arrière et qui lui a coûté 1800 $, plus des frais d’importation dont il ne parlera pas.

C’est l’exemple d’une construction monocoque de style Formule 1, dans laquelle la moto et la remorque sont une unité monobloc rigide avec la puissance fournie aux roues arrière par un arbre d’entraînement et convertie par un différentiel pour faire tourner les roues arrière … Continuer à lire l’article de Clive Graham-Ranger pour le  Southeast Asia Globe ICI

 

 

 

 

No Comments Yet

Comments are closed

Newsletter

About Us

Bliss Saigon is an online magazine dedicated to the Art of living in Ho Chi Minh City and Asia. The magazine present a unique editorial approach based on experts and influencers contributions, written with optimism, humor and accessibility, offering an interactive and ludic reading on lifestyle topics with sharp selections for unique insights.